Investir dans une forêt de feuillus

admin - mise à jour de la 23 janvier 2018

Investir dans une forêt de feuillus permet aux porteurs de capitaux de prétendre à un bon retour sur investissement. Grâce à ce placement, l’investisseur participe aussi indirectement à la protection de l’environnement.

 

Qu’est-ce qu’une forêt de feuillus ?

La forêt de feuillus est constituée d’arbres qui ont des feuilles bien larges. Ces arbres diffèrent donc des résineux (ou conifères) qui sont caractérisés par de petites feuilles en forme d’aiguilles. Certains feuillus, dits à feuillage caduc, perdent leurs feuilles en automne. C’est le cas du chêne, du mûrier, du peuplier ou du hêtre. D’autres présentent un feuillage persistant (houx, laurier, chêne vert…).

Ils ont toutefois un point commun : ils sont tous sensibles au dessèchement et au gel. D’où l’intérêt de protéger ces forêts. Les feuillus se développent surtout sur les plaines et les piémonts, jusqu’à 900 m d’altitude. Les forêts de feuillus se distinguent par les types d’arbres qui les composent.

On peut ainsi trouver une chênaie-charmaie en fond de vallon, une chênaie-hêtraie fraîche, une chênaie pédonculée acidiphile ou une tilleraie-érablière le long d’un ruisseau encaissé.

 

Utilisation de ces feuillus dans l’industrie du bois

Hormis le houx et le laurier (qui n’ont que des propriétés thérapeutiques), toutes ces essences sont largement utilisées dans l’industrie du bois.

  • Le chêne est un bois très dur très exploité dans la construction navale et dans la confection des charpentes des bâtiments. Son utilisation la plus populaire est la fabrication de tonneaux voués au vieillissement du vin ou des spiritueux (cognac, bourbon, scotch…).
  • Le mûrier est utilisé pour la fabrication d’objets plus délicats : des arcs pour la chasse et des instruments de musique.
  • Le caractère polyvalent du bois de peuplier permet une utilisation très diversifiée : confection d’emballages légers, de panneaux de contreplaqués, de tiges et de boîtes d’allumettes ; en menuiserie et en ébénisterie (charpentes légères, literie, palettes…) ; fabrication de panneaux lattés, de fibres ou agglomérés ; transformation en pâte à papier ; réduction en granulés pour le chauffage. Enfin, le peuplier est très utilisé dans la construction immobilière.
  • Le hêtre est très utilisé dans l’ameublement (meubles et parquets) et dans la confection de divers objets (jeu de quilles, sabots…). Son important pouvoir calorifique explique pleinement son utilisation préférentielle comme bois de chauffage, en plus d’offrir une excellente pâte à papier.
  • Le bois de merisier est une essence très recherchée en ébénisterie. En effet, avec sa texture compacte et de sa couleur variable, allant du brun rougeâtre au rose-orangé ou « saumonée ». Ses teintes naturelles et son aspect veiné justifient la prédilection des ébénistes pour transformer ce bois en différents meubles de style (fauteuils, chaises, armoires…).

 

Investir dans une forêt de feuillus en France

En France, les forêts de feuillus présentent un intérêt économique certain. Elles représentent 67 % des forêts en France métropolitaine dont la plupart sont gérées par des groupements forestiers. Ces parcelles offrent un rendement stable, selon la stratégie de gestion et d’exploitation mise en œuvre.

Les feuillus durs sont les plus recherchés, car ils présentent davantage de valeurs ajoutées. Ils sont très utilisés dans les ateliers et les usines de transformation du bois. Par ailleurs, les forêts de feuillus à densité restreinte de 800 à 4 000 plants/hectare seraient les plus rentables.

 

Leave a comment



@Meilleur-GF.com 2017-2018 - Tous droits réservés

FERMER
FERMER