Les Groupements Forestiers, un véhicule d’investissement solide

Les actifs forestiers, des investissements long terme et durable aux nombreux atouts

Investir dans les Groupements Forestiers offrent de multiples atouts. Il s’agit d’un investissement qui repose sur des actifs tangibles et long terme : le bois et la terre.

Investissement responsable et social

Le bois est un acteur efficace de la lutte contre les émissions de CO2, l’effet de serre et le réchauffement climatique. Acheter des forêts participe ainsi à leur entretien et permet donc de s’assurer que le CO2 absorbé restera stocké.

Il s’agit également d’un investissement qui génère de l’emploi. L’exploitation des forêts génère plus de 440 000 emplois (en grande majorité non délocalisables), soit 1,7 % des emplois en France (1 emploi sur 58). C’est plus que le secteur automobile, qui compte à ce jour 285 000 emplois.

Diversification patrimoniale

La diversité des forêts fait de l’investissement dans les Groupements Forestiers, un outil de diversification patrimoniale vert et durable. Chaque groupement forestier dispose de sa propre stratégie d’exploitation.

Revenus potentiels

Les Groupements Forestiers peuvent potentiellement distribuer des revenus. Ces revenus sont de trois ordres :

  • Les revenus issus de l’exploitation de la forêt.
  • Ceux issus des droits de chasse accordés.
  • Et enfin les revenus de la trésorerie.

Ces derniers peuvent varier en fonction des Groupements Forestiers, de 0 à 2 % du montant investi (hors avantages fiscaux et revalorisation du prix des terres).

Avantages fiscaux

L’investisseur qui investit dans des forêts via un Groupement Forestier peut bénéficier de différents avantages fiscaux :

  • Il y a l’abattement de l’Impôt sur la Fortune Immobilière avec 75 % sur la valeur vénale des parts des Groupements Forestiers détenues. Cet abattement est porté à 100 % sur certains Groupement Forestiers. 
  • Il y a également la réduction de l’impôt sur le revenu de 18 % du montant investi (loi IR/PME et loi DEFI).
  • Ou la transmission de patrimoine avec un abattement de 75 % sur les droits de cession des parts (correspondant à la valeur vénale des parts).

Les Groupements Forestiers, un investissement décorrélé des marchés financiers

Investir dans les Groupements Forestiers c’est également se positionner sur un véhicule d’investissement décorrélé des marchés financiers et immobiliers. En démontre la dernière crise de 2008, où les GF ont parfaitement illustrés leur capacité à maintenir leur valorisation. En effet, le prix de l’hectare de la forêt est resté quasi-insensible aux turbulences des marchés financiers.

Indice d'évolution en valeur courante du prix moyen annuel des forêts

 

Indice d'évolution en valeur courante du prix moyen annuel des forêts

Les GF et la forêt en France

La forêt française en chiffres

En France, la forêt représente 31 % du territoire français et est détenue à 75 % par des propriétaires privés. Il s’agit d’un important patrimoine familial transmissible. La forêt est également un outil de diversification dans lequel il est possible d’investir.

Si l’exploitation de la forêt s’inscrit dans une tradition longue (le bois d’œuvre (destiné à la construction), le bois d’industrie et le bois-énergie), elle reste sous-exploitée en France et constitue alors un placement à potentiel.

Le marché de la forêt en France connait une croissance continue depuis quelques années. En effet, le prix moyen des forêts a augmenté de 3,8 % en 2018 (chiffre SAFER).

La filière forêt-bois en France

Les Groupements Forestiers en chiffres

Les Groupements Forestiers en France représentent aujourd’hui plus 6 600 associés pour 87 massifs forestiers (plus de 16 378 hectares de surface) correspondant à une capitalisation de plus de 165 millions d’euros.

Les GF en France

 

Meilleur-GF.com vous recommande : 

 

Avertissements et risques sur les GF

 

@Meilleur-GF.com 2017-2020 - Tous droits réservés

FERMER
FERMER