Pourquoi investir dans une forêt est intéressant ?

admin - mise à jour de la 20 novembre 2018

Après la pierre-papier, la forêt papier fait son entrée sur le marché des placements immobiliers. Véritable outil de diversification du patrimoine, l’investissement en forêt, notamment dans un groupement forestier offre divers avantages fiscaux.

 

Groupements forestiers, de quoi s’agit-il ?

Le fonctionnement des groupements forestiers est similaire à celui des SCPI. La seule différence concerne leur objet, qui est la gestion de forêts et non d’actifs immobiliers. Les groupements forestiers ont donc pour vocation de proposer aux investisseurs des parts de société investissant dans une forêt.

Selon le produit, les forêts peuvent se situer sur un ou plusieurs massifs forestiers. Pour une diversification des risques, les forêts s’éparpillent sur différentes zones géographiques. Elles sont généralement constituées d’essences de bois différentes.

Sur le plan technique, on recense deux types de groupements forestiers :

  • Les groupements forestiers ;
  • Les groupements forestiers d’investissement (GFI) qui sont des groupements forestiers classiques. Ils réalisent une collecte de capitaux afin d’investir dans une forêt, ce qui n’est pas le cas par exemple des groupements forestiers familiaux.

Le GFI doit obligatoirement avoir l’agrégation de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) avant de s’ouvrir à l’épargne publique. En général, le ticket d’entrée est de 5 000 €. Mais pourquoi investir dans une forêt à travers les GFI ? Les réponses à vos questions.

 

Les bonnes raisons pour investir dans une forêt

  • Diversification du patrimoine :

La « forêt papier » constitue une bonne alternative pour sortir des sentiers battus de l’investissement tout en diversifiant son patrimoine. Pour un tel placement, la rentabilité est fonction du marché du bois. En général, le rendement brut est de 2 % par an, hors frais de gestion. La valeur des parts de GFI peut par ailleurs augmenter selon le marché foncier et les rendements en bois des parcelles.

  • Réduction de l’impôt sur le revenu :

Jusqu’en 2020, l’épargnant souscrivant à des parts de GFI pourra profiter d’une réduction d’impôt sur le revenu de 18 % sur les montants investis. Un plafond de 5 700 € pour les célibataires et de 11 400 € pour les couples doit cependant être respecté.

  • Réduction du poids de l’IFI :

Ceux qui possèdent une forêt ou souscrivent à des parts de GFI peuvent s’exonérer à 75 % de l’IFI. La réduction de l’impôt sur la fortune immobilière est calculée sur la valeur de la forêt sans plafonnement. Si l’épargnant a souscrit au GFI depuis sa création, la carotte fiscale est portée à 100 %.

  • Allègement des impôts sur les plus-values immobilières :

Si l’épargnant cède ses parts de GFI, il bénéficie d’une réduction d’impôt de 10 € par hectare par an. Plus la durée de détention est longue, plus l’épargnant pourra profiter d’une réduction sur les taxes des plus-values (IR et prélèvements sociaux).

  • Allègement des successions et des donations :

Une exonération de 75 % de la valeur des forêts est offerte s’il y a succession ou donation. Si l’épargnant a souscrit aux parts depuis la création du GFI et au bout de 2 ans de détention, l’avantage est immédiat.

Leave a comment



@Meilleur-GF.com 2017-2018 - Tous droits réservés

FERMER
CLOSE