Même s’il est impossible de donner le montant ou la répartition du patrimoine idéal, il est en revanche tout à fait possible de mentionner les bons réflexes en matière d’épargne. Équilibre, diversification et régularité sont les maîtres mots d’une stratégie patrimoniale réussie. Mais quelle est la place des Groupements Forestiers dans cette dernière ?

 

Quelle est la répartition d’un patrimoine idéal ?

Il est difficile de dicter des règles immuables en matière de patrimoine. En effet, tout dépend de la situation de chacun (jeune, actif ou retraité ; célibataire ou marié ; avec ou sans enfants) et de ses objectifs d’investissement personnels (achat d’une résidence principale, financement des études des enfants, préparation de la retraite, etc.). 

Il existe en revanche quelques bons réflexes à adopter :

  • Prévoir un montant minimal de liquidités

Il s’agit des fonds pouvant être immédiatement débloqués, tels que le compte courant ou le livret d’épargne par exemple. L’idée étant de pouvoir faire face aux coups durs. Dans l’idéal, ces économies doivent être égal à trois mois de salaire ou 5 % du patrimoine.

  • Assurer une stabilité à son patrimoine

En choisissant un fonds de portefeuille composé d’immobilier et d’assurance-vie en euros. Pour une répartition équilibrée, il ne faut pas dépasser 50 % d’immobilier au global (résidence principale et immobilier locatif dont parts de SCPI) et 20 % de fonds en euros.

  • Opter pour la diversification

En investissant par exemple 10 % maximum de son patrimoine dans des investissements dits de “passion’ (voitures anciennes, art, etc.), dans des placements originaux (Groupement Foncier Forestier, Groupement Foncier Viticole, etc.) ou dans les matières premières (or, cacao, etc.).

 

La place des Groupements Forestiers au sein d’un patrimoine équilibré

Dans le cadre des Groupements Forestiers, il s’agit d’un investissement sur le long terme. La durée de détention recommandée est supérieure à 10 ans. Cela s’inscrit donc dans une démarche de diversification de son patrimoine, sur un actif tangible, durable & éco-responsable offrant un potentiel de revalorisation sur le long terme.

Ce dernier peut parfaitement venir compléter un projet de transmission (au-delà des donations du vivant) à travers le démembrement en viager de biens immobiliers ou encore via des enveloppes Assurance-Vie.

Néanmoins et bien que tout reste une question d’échelle, un montant de l’ordre de 7 à 10 % semble raisonnable.

 

RÉPARTITION IDÉALE D'UN PATRIMOINE EN 2020

 

Diversification et régularité, les clés pour construire une épargne saine

Il est important de diversifier son patrimoine pour répartir le risque et placer son argent à différents horizons (court, moyen ou long terme). Cette diversification peut avoir lieu entre classes d’actifs (immobilier, actions, obligations, liquidités, etc.) ou l’intérieur d’une même classe d’actifs.

Au sein des Groupements Forestiers par exemple, il ne faut pas hésitez pas à mixer les parts afin de varier les essences de bois, les zones géographiques et les stratégies d’investissement.

Enfin, il est nécessaire de garder à l’esprit qu’un patrimoine idéal est un patrimoine qui se construit sur le long terme. L’épargne mensuelle est considérée comme une bonne alternative pour se constituer un patrimoine sur la durée et de façon indolore. En effet, verser 50 € chaque mois nécessite souvent un sacrifice moins important que de devoir verser 600 € sur un compte d’épargne en fin d’année. Elle permet également de lisser le risque et la variation des cours sur la durée . En effet, le prix d’une action ou d’une part de Groupement Forestier peut varier en fonction de plusieurs facteurs et notamment de la demande. En achetant régulièrement et non pas en une seule fois, le risque d’investir « au mauvais moment » est par définition diminué.

 

Meilleur-GF.com vous recommande :

 

 

@Meilleur-GF.com 2017-2018 - Tous droits réservés

FERMER
FERMER