Critères de choix

ANALYSE DE SA SITUATION PERSONNELLE

Avant de se lancer, il faut prendre en compte certain critères de choix.

En premier : savoir quels sont les objectifs donnés à cet investissement. Par ailleurs, il faut vérifier que l’acquisition de parts de groupements forestiers correspond à ces objectifs (mettre en place une stratégie de transmission, réduire son imposition, etc). Il faut également tenir compte des échéances à venir : départ à la retraite, donations, etc.

COMPARER LES OFFRES

Dans les critères de choix à prendre en compte avant d'investir, il faut regarder les contraintes et les risques. En effet, les groupements forestiers ne sont pas des placements garantis.

Il est possible de trouver la stratégie des fonds dans les documents remis par les sociétés de gestion (répartition du peuplement, revenus, etc.). Ensuite, il faut s’enquérir des montants des droits d’entrée et frais de constitution du groupement, ainsi que des frais de gérance et de gestion technique et administrative. Ces montants diffèrent d’un groupement à l’autre. 

Il faut donc prendre en compte les avantages et les inconvénients de ce type de placement pour vérifier son adéquation avec sa situation personnelle, patrimoniale et fiscale. L’avantage fiscal ne peut être le seul objectif d’investissement.

Enfin, il faut se rappeler que le montant investi est mobilisé sur une durée longue. Il ne faut donc pas avoir besoin de liquidités entre temps.

APPRÉHENDER LES CONTRAINTES ET LES RISQUES

L’investissement dans les groupements forestiers n’est pas un placement garanti. Le capital et les dividendes ne sont pas garantis. Par ailleurs, la forêt elle-même, ainsi que son exploitation et sa gestion, sont soumis à de nombreux aléas.

D’un côté, il faut tenir compte des contraintes d’un milieu vivant. En premier lieu, il faut prendre en compte les conditions climatiques (pluviométrie, tempêtes, incendies, etc.). Ensuite, il faut également tenir compte des conditions phytosanitaires (maladies des arbres, insectes xylophages, etc.) pour l’essentiel.

Ensuite, la gestion comporte plusieurs sources de revenus. Les revenus issus de l'exploitation de la forêt constituent la source principale de revenus. L’exploitation du bois est cependant soumise à l’offre et à la demande et aux cours du marché mondial. Ce marché dépend de la surproduction éventuelle, de l'évolution des filières, etc.

Enfin, les sociétés de gestion ont elles-mêmes leur historique et leurs contraintes, notamment réglementaires.

Ecology background outdoor landscape

Actualités

Une 9ème acquisition pour le GFI FORECIAL

Dans le paysage forestier et d'investissement français, le Groupement Forestier d’Investissement (GFI) FORECIAL, géré par…
Lire plus

Nouvelle acquisition pour Forecial 2

Dans le domaine des investissements forestiers, le Groupement Forestier d’Investissement (GFI) Forecial 2, géré par…
Lire plus

Qu’est-ce qu’un arbre à haute valeur écologique ?

Dans la gestion durable des forêts, la reconnaissance et la préservation des arbres à haute…
Lire plus

Investir dans la forêt : un guide complet pour un placement durable et rentable

L'investissement forestier attire de plus en plus d'investisseurs conscients de l'importance de la durabilité et…
Lire plus

© Meilleur-GF.com 2024 - Tous droits réservés

FERMER
FERMER