Tout au long de son cycle de vie, le bois est un acteur efficace de la lutte contre les émissions de CO2, l’effet de serre et le réchauffement climatique. La forêt constitue donc un acteur efficace de la protection de l'environnement.

Le bois est un véritable « puits de carbone ». Lorsqu’ils poussent, les arbres libèrent de l’oxygène. Par ailleurs, ils absorbent le CO2 présent dans l’atmosphère, au rythme moyen d’une tonne de CO2 par mètre cube de bois nouveau. Le CO2 piégé pendant la croissance de l’arbre reste stocké pendant toute la durée d’utilisation des produits fabriqués à partir du bois, qui donc peut s’étendre sur plusieurs centaines d’années. Et ce même si le bois est réutilisé pour d’autres usages, notamment pour le chauffage. En effet, en se consumant, le bois ne dégage pas plus de CO2 qu’il n’en a absorbé en poussant.

Alpine landscape with pine forests

La forêt, un acteur essentiel dans la protection de l'environnement

Entretenir des forêts et récolter les arbres à maturité permet de protéger l'environnement. Cela permet en effet de s'assurer que le CO2 absorbé va rester stocké dans le bois. De nouveaux arbres seront donc plantés, qui absorberont à leur tour du CO2 tout en produisant de l’oxygène.

Selon l'IGN, la superficie forestière progresse de 0,7 % par an depuis 1980 sur le territoire métropolitain. La forêt couvre 16,7 millions d’hectares, soit 30 % du territoire. C’est l’occupation du sol la plus importante après l’agriculture. La forêt couvre plus de la moitié de la France métropolitaine.

Les principales raisons de cette augmentation sont attribuées notamment à la déprise agricole et au boisement des terres agricoles. Dans une moindre mesure, elle s'explique aussi par les changements climatiques qui favorisent la croissance et la productivité des arbres.

La filière bois et forêt

La filière forêt-bois permet de compenser 20 % des émissions françaises de CO2 grâce au stockage de carbone en forêt, dans les produits bois et à la substitution d’énergies fossiles et de matériaux plus énergivores.

Les pratiques forestières sont encadrées par une législation. Cette législation est conforme au principe de gestion durable des forêts et 60 % du bois commercialisé l’est sous la certification PEFC.

Les groupements forestiers

Les groupements forestiers sont des sociétés qui détiennent un ou plusieurs massifs forestiers. Ils participent ainsi indirectement à la protection de l'environnement, en favorisant la constitution de massifs, leur amélioration et gestion. 

En investissant dans un groupement forestier vous participez à l'écologie forestière, en favorisant la préservation des massifs de feuillus et de conifères et la diversité de nos forêts françaises.