Groupement Forestier : un bon investissement en 2021 ?

Jonathan Dhiver - mise à jour de la 19 février 2021

La forêt est un des investissements phares du moment. Répondant à la problématique d’investissement éco responsable, investir dans la forêt permet aussi de profiter d’autres avantages. Il permet d’échapper à la volatilité des marchés financiers ou immobiliers, tout en profitant des mêmes avantages fiscaux. Cependant l’accès à ce type d’investissement n’est possible que dans certaines conditions, les Groupements forestiers d’Investissement d’y répondent.

Crédit photo : Unsplash.com

La forêt : un patrimoine tangible pour un investissement durable

À l’heure où les activités économiques se tournent vers le développement durable en équilibre avec l’écologie, la forêt représente l’avenir. Aujourd’hui, en France, la forêt occupe 31 % du territoire et 75 % appartiennent à des propriétaires privés. Compte tenu des contraintes énergétiques et des réglementations en vigueur, les besoins en bois connaissent une augmentation constante. En effet, il s’agit autant d’une ressource que d’une matière première qui reste encore peu exploitée. 

La France investit une grande partie de ses besoins en bois, notamment pour le secteur de la construction. Investir dans la forêt c’est ainsi réaliser un investissement d’avenir, mais aussi un placement éco responsable. Toutefois, l’investissement dans une forêt est difficile, voire inaccessible pour un particulier. C’est à ce stade qu’entrent en jeu les groupements forestiers d’investissements, notamment pour permettre aux particuliers de réaliser des placements dans une forêt avec une enveloppe plus réduite. Mais outre cela, les groupements forestiers d’investissements offrent également d’autres avantages. 

Les avantages d’un placement performant et original 

Pour réaliser un investissement responsable

La forêt est un acteur efficace et surtout important dans le cycle du carbone, pour lutter contre les émissions de CO2, l’effet de serre ou encore le réchauffement climatique. Investir dans la filière bois, c’est contribuer à la préservation et la gestion d’une forêt qui contribue à absorber jusqu’à 15 % des émissions de CO2 dans l’atmosphère. Réaliser un placement dans la forêt par l’intermédiaire des groupements forestiers c’est aussi contribuer à un circuit qui génère plus de 440 000 emplois et près de 60 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Ces chiffres tendent d’ailleurs à augmenter, car la filière gagne aujourd’hui en importance, notamment grâce aux demandes de matière première pour la construction. Notons que l’exploitation forestière dispose de 3 débouchés : le bois d’œuvre (pour la construction), le bois d’industrie et le bois-énergie.

Pour une diversification patrimoniale

Réaliser l’acquisition directe d’une forêt nécessite généralement un montant colossal, qui parfois dépasse les possibilités budgétaires des épargnants. Les GFI offrent ainsi la possibilité d’y accéder avec un montant plus faible. En y accédant, les épargnants jouissent d’un patrimoine tangible et surtout décorrelé de la fluctuation des marchés financiers et immobiliers. Par ailleurs, selon leur stratégie d’investissement, les GFI investissent dans divers types de peuplement. Cela en fait un outil de diversification patrimonial vert et durable. Ainsi, chaque épargnant a la possibilité de diversifier son patrimoine dans l’actif « bois », en se basant autant sur ses objectifs de placement que sur ses possibilités financières. 

Crédit photo : Unsplash.com

Tout en bénéficiant d’avantages fiscaux

Réaliser un placement dans un groupement forestier d’investissement, c’est aussi bénéficier des avantages fiscaux. L’épargnant peut, en achetant des parts dans un groupement forestier d’investissement, jouir d’une réduction d’impôt sur le revenu qui équivaut à 18 % du montant de l’investissement. Pour les contribuables qui sont soumis à l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière), réaliser un investissement dans un groupement forestier d’investissement permet de jouir d’un abattement de 75 %, et pouvant même aller jusqu’à 100 % pour certains fonds d’investissement. Enfin, dans le cas d’une donation ou d’une succession, l’abattement fiscal s’évalue à 75 % de la valeur vénale des parts.  

Et des revenus potentiels

Il faut savoir que la forêt n’est pas un produit de distribution, mais un produit de capitalisation. À la différence d’autres produits de placements, un investissement dans un groupement forestier ne distribuera pas 3, 4 ou 5 % par an. L’objectif des fonds d’investissement forestier est compris entre 0 et 1 % (hors avantages fiscaux et revalorisation du prix des terres). Les revenus issus d’un investissement dans une forêt sont de trois ordres : les revenus tirés de l’exploitation de la forêt, les revenus issus des droits de chasse accordée et les revenus issus de la trésorerie. Toutefois, ce type d’investissement est entièrement détaché de la fluctuation qu’accusent le marché financier et l’investissement immobilier. 

Meilleur-GF.com vous recommande :

@Meilleur-GF.com 2017-2020 - Tous droits réservés