Forêt : plus 9 000 espèces d’arbres restent à découvrir

Jonathan Dhiver - mise à jour de la 07 février 2022

Une récente étude réalisée par des chercheurs américains révèle que la Terre abrite bien plus d’espèces d’arbres que nous le pensions. Il a été démontré que plus de 9 000 espèces d’arbres restent à découvrir.

14 % des espèces d’arbres encore inconnues

Estimer le nombre d’espèces d’arbres est essentiel pour guider, prioriser et optimiser les efforts mis en place pour préserver les forêts sur le blog. Alors que 64 100 espèces d’arbres sont déjà aujourd’hui répertoriées, l’étude révèle que le nombre total d’espèces se rapprocherait des 73 300. En d’autre terme, 9 200 espèces demeurent à ce jour inconnues, soit 14 % d’essences restent à découvrir.

Selon l’étude, près de 43 % de toutes les espèces sont localisées en Amérique du Sud, 22 % dans l’Eurasie, 16 % en Afrique, 15 % en Amérique du Nord, et 11 % dans l’Océanie. Par ailleurs, environ deux tiers des essences connues à ce jour se trouvent dans les forêts humides tropicales ou subtropicales sur les cinq continents. 

location-especes-darbres
Source : rts.ch

Le défi de la forêt : préserver les espèces rares

Par ailleurs, il a également été révélé que près d’un tiers des espèces mondiales sont qualifiés de “rares” par les scientifiques. Ce qui en font des essences plus vulnérables à une menace d’extinction. 49 % de ces espèces endémiques – uniquement présentes sur ce continent – sont présentes en Amérique du Sud. Ce qui souligne d’ailleurs la vulnérabilité de la diversité des espèces d’arbres dans le monde, notamment face au climat futur et à l’utilisation anthropique de la terre.

Les scientifiques précisent que la disparition des régions de forêts abritant des espèces rares impactera directement et potentiellement de long terme, sur la diversité des essences au niveau mondial. La préservation de ces essences rares constitue ainsi de nombreux défis, à savoir l’accès à certaines régions ou encore de cohérence d’identification. A noter, en effet, que plusieurs botanistes peuvent caractériser légèrement différemment une même espèce. 

Les résultats de cette étude sont issus d’une méthodologie synthétique. Ils sont basés sur plusieurs ensembles de données recueillies à travers le monde. 

En savoir plus sur la forêt

Source : Lefigaro.fr & Rts.ch

@Meilleur-GF.com 2017-2020 - Tous droits réservés