Pourquoi détenir de l’épargne forestière ?

Jonathan Dhiver - mise à jour de la 28 juin 2022

Ce lundi 27 juin 2022, Jonathan Dhiver, fondateur de Meilleur-gf.com a été invité de l’émission BFM Patrimoine présentée par Cédric DECOEUR. Une intervention exclusive sur l’intérêt de détenir de l’épargne forestière.

Épargne forestière : un momentum excellent pour investir dans les forêts

Retrouvez ci-dessous la retranscription du passage de Jonathan Dhiver sur BFM Patrimoine

Et nous partons en forêt ce matin, grâce à Jonathan Dhiver.

Bonjour Jonathan !

Bonjour Cédric !

Pour Meilleur-gf.com, pourquoi est-ce que vous conseillez aux Françaises et aux Français d’avoir de l’épargne forestière ?

Je pense que nous aimons tous nous balader en forêt, nous détendre. Tout l’aspect ludique, environnemental, etc.

Un petit rappel sur le marché de la forêt, c’est : 17 millions d’hectares, soit 31 % du territoire métropolitain (Source : France bois forêt). En 1985, c’étaient 14,1 millions d’hectares.

Vous voyez que la forêt mange et grignote du territoire chaque année, environ 0,7 % par an.

La France, c’est le premier producteur de feuillus en Europe, et le troisième stock forestier en Europe.

En 2021, c’était 17,21 milliards de valeur ajoutée. C’est significatif aussi d’un point de vue économique.

Et nous, nous considérons que c’est un momentum qui est excellent pour investir dans les forêts.

Déjà, le prix du bois a fortement augmenté. En 2020, c’était 61 € du m3 du bois. En 2021, en moyenne, c’était 81 €.

Vous voyez que cela a progressé de façon significative.

Sur les 30 dernières années, la forêt n’a fait qu’augmenter en termes de valeur. Elle su traverser, de façon complètement acyclique, toutes les crises économiques que nous avons vécu.

Et nous pensons que c’est un véritable sous-jacent que beaucoup de Françaises et de Français devraient avoir dans leur épargne.

Alors, c’est aussi un placement responsable ?

Oui, c’est un placement responsable sur deux leviers. Le premier, il est environnemental, c’est une évidence.

Un arbre, avec la photosynthèse, cela capte du CO2. Donc, en France, entre 14 et 20 % des émissions de gaz à effet de serre sont captés par la forêt.

Et c’est important de le dire que, une forêt bien entretenue, cela veut dire que c’est plus de CO2 capté. C’est d’un point de vue écologique.

C’est participer également à la biodiversité. Faire en sorte de préserver la biodiversité.

Puis, il y a un autre élément, c’est très important dans cette période un petit peu difficile que l’Europe traverse, c’est l’emploi.

En France, nous avons 394 000 emplois qui sont connectés à la filière bois.

Ce sont 80 000 emplois qui sont non pourvus. Pour celles et ceux qui veulent aller travailler au cœur des territoires, il y a le levier. C’est toute cette filière bois qui est passionnante, avec des gens qui sont passionnés. Ce qui représente 12,1 % des emplois industriels français.

Quand nous investissons dans la forêt, c’est à la fois environnemental et à la fois sociétal.

Et si vous avez convaincu des épargnants ce matin. Comment peuvent-ils faire pour investir dans la forêt ?

Nous imaginons bien que ce n’est pas à la portée de tout le monde.

Acheter une forêt, c’est tout de suite un budget qui est important. C’est environ 500 000 €. Forcément, cela ne s’adresse pas à tous.

Si nous voulons avoir notre propre forêt, c’est tout de suite un montant significatif, avec les contraintes de gestion, de technicité…

Mais il y a d’autres solutions !

Alors, ces solutions, et notamment la plus accessible, ce sont les groupements fonciers forestiers ? C’est cela ?

Exactement !

Ce sont les groupements forestiers d’investissement.

C’est comme une SCPI forestière. Pouvoir à partir de quelques milliers d’euros, avoir de l’épargne forestière dans son patrimoine.

C’est pouvoir tous les avantages de la forêt, sans les inconvénients.

Une mutualisation qui est très forte. Vous n’êtes pas dans une seule forêt, mais vous êtes dans plusieurs localisations, plusieurs types de forêt – des feuillus, des résineux – plusieurs types de stratégies de forêt.

C’est-à-dire, des forêts de capitalisation,  des forêts où nous allons couper un peu plus d’arbres…

Et vous n’avez aucun souci de gestion. Et cela, c’est vraiment intéressant !

Avantages/Inconvénients d’investir en direct

AvantagesInconvénients
Choix des forêts et localisationTicket d’entrée important de 500 000€ euros
Choix de la stratégie de gestionRédaction d’un Plan Simple de Gestion
Plaisir de détenir sa propre forêt et de pouvoir en disposer plus
librement
Requiert beaucoup de connaissances techniques (gestion
complexe)
Possibilité d’acquérir des forêts d’agrément (Propriété de
loisirs, chasse, pêche, espaces naturels de
promenades/randonnées, etc.)
Organisation des travaux (requiert beaucoup de temps et
d’implication)

Et cela donne quoi comme rendement ?

Nous ne sommes pas sur un objectif de rendement sur les groupements forestiers d’investissement.

Nous sommes principalement sur de la diversification.

Mais sur le long terme, nous allons plutôt être sur de la capitalisation. Le prix des forêt, sur les 30 dernières années, a augmenté d’à peu près 3 % par an.

Les Groupement Forestiers d’Investissement devraient suivre un peu cette tendance. Et nous pouvons avoir un petit peu de performance annuelle, entre 0 et 1 %, issue de la coupe du bois et des placements de trésorerie.

Nous voyons bien que c’est un produit qui est long terme.

Investir dans un Groupement Forestier d’Investissement

AvantagesInconvénients
Investissement durable, responsableRisque de perte en capital
Outil de diversificationRisques naturels
Décoréllé des marchés financiersInvestissement long terme
Aucun soucis de gestionLiquidité très faible
Fiscalité avantageuseResponsabilité limitée au montant des apports pour les
groupements forestiers d’investissement

Il y a une petite part fiscale ou pas, là-dedans aussi ?

Ce n’est pas le critère d’investissement, Cédric.

Mais s’il y a une cerise sur le gâteau, nous n’allons pas bouder notre plaisir !

Voilà, c’est une cerise sur le gâteau qui s’explique, parce qu’un beau chêne, c’est entre 100 et 150 ans. Donc il faut savoir être patient.

Un groupement forestier d’investissement, il va vous permettre de défiscaliser sur trois leviers.

Le premier est l’impôt sur le revenu. Vous investissez 10 000 €. Concrètement, vous avez 25 % de ces 10 000 €, 2 500 € que vous allez pouvoir déduire de votre feuille fiscale en fin d’année. C’est plutôt intéressant.

Celles et ceux qui veulent défiscaliser avant la fin de l’année, ils peuvent le faire à partir de quelques milliers d’euros.

Deuxième élément, c’est ceux qui sont soumis à l’impôt pour la fortune immobilière. Je veux sortir une partie de mon épargne de la base de l’impôt sur la fortune immobilière. Je vais pouvoir investir dans les groupements forestiers. Je vais avoir un abattement qui est compris entre 75 et 100 %. Intéressant !

Et dernier levier, c’est celui qui est le plus utilisé par les Françaises et Français, c’est le levier de l’abattement de la succession.

Pour que les forêts restent dans le patrimoine des Français, il y a cet avantage-là qui est très intéressant. Vous avez un abattement de 75 % lors de la succession. Vous avez une valeur de forêt qui est à 100 000 €. Lors de la succession, la base sera de 25 000 €, parce que vous aurez cet abattement de 75 %.

Quelques idées ? Nous trouvons cela où ? Cela s’appelle comment ?

Nous regardons sur les groupements forestiers d’investissement.

Chez Meilleur-gf.com, nous avons quelques idées à vous soumettre. Deux fonds.

Le plus gros, France Valley Patrimoine. Il a une capitalisation de près de 200 M€. C’est assez significatif.

10 000 hectares, soit 58 forêts. Là, nous sommes tout de suite dans un groupement forestier d’investissement qui est très mutualisé.

Le montant minimum d’investissement, il est supérieur aux quelques milliers d’euros, parce que nous avons 30 000 €.

Et il y a un autre fonds qui s’appelle Forestial,  de chez Fiducial, accessible à partir de 1 150 €. Nous voyons que c’est vraiment accessible à tous. Il a été créé en fin de l’année dernière. Il y a les premières acquisitions de forêts qui sont en train d’être réalisées.

Il y a d’autres groupements forestiers d’investissement qui vont arriver d’ici la fin de l’année.

Nous voyons bien que l’intérêt des Français, il est là pour cette épargne forestière.

Bien évidemment, ce n’est qu’un faible pourcentage de son épargne.

Caractéristiques des GFIDegré d’importance
Soutenir l’emploi local****
Soutenir la filière bois****
Investissement responsable****
Diversification patrimoniale***
Gestion déléguée à des professionnels**
Accessibilité**
Défiscalisation*
Rendement*
****Très important ***Important **Modéré *Peu important

C’est de la diversification !

Mais c’est une diversification qui a vraiment du sens. Et je tiens à peser mes mots.

Jonathan Dhiver et Meilleur-gf.com.

Merci d’être passé nous voir !

@Meilleur-GF.com 2017-2020 - Tous droits réservés